Build : Microsoft poursuit sa révolution

A l’occasion de la conférence Build destinée aux développeurs qui se tient actuellement à San Francisco, Microsoft poursuit sa révolution vers l’open source et l’intégration de l’IA dans les applications et son évolution vers le cloud et le mobile.

Depuis son arrivée à la tête de Microsoft, Satya Nadella a engagé une véritable révolution culturelle non par idéologie mais beaucoup plus par pragmatisme (Build 2015 : Microsoft joue la carte de l’ouverture). A l’occasion de la conférence Build qui est destinée aux développeurs, Microsoft poursuit donc son rapprochement avec l’open. Dans le cadre de cet effort, suite à un partenariat avec Canonical, le Bash shell et l’interface de commande Linux seront disponibles en environnement Windows 10. Ce sont clairement les développeurs open source qi sont visés avec une telle annonce car Linux continue à progresser dans le monde des serveurs d’entreprise. Un quart des serveurs disponible via Azure fonctionnent sous Linux. Il y a trois semaines, Microsoft avait annoncé la disponibilité de SQL Server sur Linux pour la mi-2017.

Selon les derniers chiffres communiqués par Microsoft, Windows 10 est utilisé sur 270 millions de machines contre 200 au début de l’année, soit 145 % supérieur à Windows 7. Rappelons néanmoins que cette rapide transition n’est pas étrangère à la gratuité du passage à ce système d’exploitation depuis Windows 7 et 8. Les stores Windows 10 et Xbox vont être fusionnés. Un nouvel outil permettra aux développeurs de convertir des apps standard Win32 PC en applications universelles. Microsoft fait état de plus de 5 milliards de visites du Windows Store qui comprend plus de 1000 Cortana apps.

Dans une perspective de plus long terme, c’est l’implication de plus en plus significative de l’intelligence artificielle dans les applications vis les chatbots (assistants virtuels) via la vision proposée par Satya Nadella Conversation as a platform. L’application Cortana Intelligence, référencée précédemment sous l’appellation Cortana Analytics Suite, est motorisé par les recherches réalisées par Microsoft dans le big data, le machine learning, et les bots intelligents.

Lors de la première journée, Microsoft a présenté les avancées sur Cortana Intelligence Suite. La première, baptisée Cognitive Services, est un groupe d’API permettant aux applications de « voir, entendre, parler, comprendre et interpréter » les besoins de l’utilisateur via des moyens de communication plus naturels. La seconde, Microsoft Bot Framework, peut être utilisée par les développeurs (quel que soit le langage de programmation utilisé) pour construire des bots intelligents permettant de communiquer en langage naturel via différentes plates-formes : SMS, Office 365, Skype, Slack, le web… The Skype Bot Platform, qui inclut un SDK, des API et des outils de workflow dans le nouveau Skype Bot Portal, permet de développer des assistants intelligents pour enrichir Skype.

Le cloud et le mobile aussi un sujet majeur pour Microsoft. Scott Guthrie, en charge des activités cloud et responsable de l’Entreprise group, supervisait la deuxième journée de Build proposait quelques chiffres montrant l’évolution d’Azure : plus de 1 million de serveurs dans des data centers répartis dans 32 régions couvrant la planète, Azure supporte aujourd’hui quelque 1,3 million d’instance de bases de données et plus de 5 millions d’entreprises utilise l’Active Directory. « Microsoft est le seul fournisseur de cloud qui répond à tous les besoins des entreprises et des développeurs IaaS, PaaS et SaaS pour n’importe quel langage et sur n’importe quel environnement » affirmait Scott Guthrie.

Retour à l'accueil